La découverte de l’aïkido, par Alexie

wp_ss_20181121_0002

Faire du sport, c’est ce que la société nous dicte de faire… Seulement, faire du sport oui, mais avant tout il faut savoir se faire plaisir.

Après des années de piscine en compétition, j’ai dû arrêter pour me concentrer sur l’école. Un choix difficile en soi, étant donné que c’était ce que j’aimais faire, contre quelque chose d’obligatoire. Depuis, le sport était devenu très secondaire dans ma vie et je n’en ai pas retrouvé qui ne prenait que peu de temps et qui s’alliait avec les cours de terminale et surtout qui me plaisait.

Enfin, jusqu’à une journée sportive, le souffle du cristal, à Baccarat, fin septembre 2018, où j’ai pu découvrir, comme beaucoup d’autres enfants et adolescents, des sports sur lesquels on a peu d’informations. Pour ma part, j’ai découvert l’aïkido grâce à Marie et Alfred qui ont implanté leur stand à l’occasion de cette manifestation. Il fallait d’abord découvrir, essayer, pour voir si ce sport m’intéressait. Après l’accord de mes parents et l’invitation d’Alfred, qui est le professeur d’aïkido, à participer à une ou deux séances qui sont toujours les plus stressantes car on intègre un groupe d’inconnus… le coup de foudre. C’était le sport qu’il me fallait. J’ai donc tout de suite fait l’inscription et maintenant, j’attends les mercredis avec impatience, avec la soif d’apprendre de nouvelles choses.

Au départ, c’est toujours compliqué. On veut montrer le meilleur de nous mêmes sans forcément y parvenir parce que c’est quelque chose de nouveau. Mais petit à petit, avec l’ambiance amicale du groupe et les conseils, les améliorations sont impressionnantes. Comme d’autres « nouveaux »je vais même bientôt passer mon « 6ème Kyu », qui est le premier grade de l’aïkido.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»